MosaikHub Magazine

Jovenel Moïse accepte la reprise des élections

jeudi 23 juin 2016 par Sterlin Charles

Pour la première fois en 8 mois, Jovenel Moïse et les dirigeants du Parti Haïtien Tet Kalé (PHTK) ont abandonné l’idée du second de la présidentielle. L’entrepreneur, accompagné de sa femme et de quelques dirigeants du parti, a confirmé hier son inscription pour la présidentielle du 9 octobre 2016.

M. Moïse s’est résigné à accepter la décision du Conseil Électoral Provisoire (CEP), résultant des recommandations de la commission indépendante d’évaluation et de vérification électorale (Cieve). Cette commission, qualifiée d’illégale par le PHTK et alliés, avait recommandé l’annulation du scrutin contesté du 25 octobre 2015, remporté par M. Moïse.

Resté silencieux au cours des dernières semaines M. Moïse avait assuré qu’il n’entendait sous aucun prétexte abandonner la course électorale.

L’entrepreneur, récemment impliqué dans la vie politique, avait dénoncé un plan visant à l’exclure des élections. Accusant au passage le président Privert d’être l’instigateur de ce plan.

Même s’il n’a pas été exclu, M. Moïse se présente en opposant farouche au chef de l’état. Privert est du passé, a répondu le candidat du PHTK à un journaliste qui l’interrogeait sur une éventuelle prorogation du mandat de M. Privert.

Après avoir été le protégé du du chef de l’état Martelly, il devient le détracteur du nouveau président.

Les dirigeants du PHTK acceptent de manière tacite les recommandations de la Cieve, l’autorité du CEP, et le leadership de l’Exécutif qui s’assure de l’environnement des élections.

En attendant une décision du Parlement, les partenaires d’Haïti reconnaissent M. Privert comme président d’Haïti.

LLM/ radio Métropole Haïti


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory