MosaikHub Magazine

L’ONU invite les autorités nationales à coopérer avec la MINUJUSTH

lundi 16 octobre 2017 par Sterlin Charles

La représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies (RSSG) et cheffe de la MINUSTAH, Sandra Honoré, a présenté le jeudi 12 octobre écoulé par devant le Conseil de sécurité, un rapport sur la clôture de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) et sa transition à la Mission des Nations Unies pour l’appui à la Justice en Haïti (MINUJUSTH).

Tout en saluant les achèvements atteints depuis la création de la Mission en 2004 en matière de la stabilisation et de la consolidation démocratique, la cheffe de la MINUSTAH a souligné que la préservation des gains de la stabilité est d’abord la responsabilité des autorités haïtiennes. « Il appartient aux autorités et au peuple haïtien de se servir pleinement de la fenêtre d’opportunité créée par les efforts de stabilisation de la dernière décennie, réalisés avec le soutien de la MINUSTAH et d’autres partenaires internationaux. » a dit Mme Honoré à l’occasion de la présentation du dernier rapport du Secrétaire général devant le Conseil de sécurité ce jeudi 12 Octobre.

« Pour consolider la stabilité politique, le renforcement et l’établissement des institutions démocratiques telles que prévues par la Constitution haïtienne sont essentiels. Un agenda de réforme doit reposer sur un dialogue qui inclut les voix de tous les secteurs nationaux, y compris les partis politiques, la société civile et le secteur privée. Mais ces voix doivent aussi être ouvertes au consensus politique, ce qui est vital pour tout processus de réforme. », a t-elle ajouté.

En remerciant les Etats membres, contributeurs de troupes et de police, pour leurs contributions au processus de la stabilisation en Haïti à travers la MINUSTAH, Mme Honoré insisté sur la continuité du partenariat de la communauté internationale et des Nations Unies avec le peuple haïtien.

L’engagement du système des Nations Unies auprès du peuple haïtien se poursuivra à travers la MINUJUSTH et les agences, fonds et programmes des Nations Unies, pour le renforcement de l’état de droit, des droits humains et de la Police Nationale d’Haïti, ainsi que pour la réalisation des Objectifs de développement durable d’ici 2030. « J’invite les autorités haïtiennes, tous les acteurs politiques et la société civile à pleinement saisir l’opportunité qui se présente à travers la MINUJUSTH et les Agences, Fonds et Programmes des Nations Unies en Haïti. », a conclu Sandra Honoré.

LLM / radio Métropole Haïti


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory