MosaikHub Magazine

La Corée du Nord a tiré trois missiles

lundi 5 septembre 2016 par Sterlin Charles

La nouvelle démonstration de force a été condamnée par les États-Unis réunis avec les autres puissances mondiales en Chine pour le sommet du G20.

Les missiles nord-coréens ont été lancés vers 03h00 GMT du comté de Hwangju, dans l’ouest de la Corée du Nord, et se sont abîmés en mer du Japon, également appelée mer Orientale, moins de quinze jour après le tir d’un projectile par un sous-marin nord-coréen.

"Il s’agirait de missiles Rodong d’une portée de 1000 kilomètres, qui ont été tirés sans avertissement au Japon", a déclaré un porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense dans un communiqué.

Le tir est survenu quelques heures à peine après une rencontre entre la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye et le président chinois Xi Jinping en marge du sommet du G20 en Chine.

La Chine est le principal allié de Pyongyang, qu’elle porte à bout de bras économiquement, mais les relations se sont tendues récemment à cause du programme nucléaire et balistique nord-coréen.

Les États-Unis condamnent les tirs

Depuis la ville chinoise de Hangzhou où se tient le sommet du G20, un haut responsable américain a dénoncé des tirs dangereux" qui "représentent une menace pour l’aviation civile et le commerce maritime" dans la région. D’après Tokyo, les projectiles ont parcouru un millier de kilomètres avant de
tomber à l’intérieur de sa Zone économique exclusive (ZEE). Le ministère japonais de la Défense a "exprimé sa profonde préoccupation face à ces tirs de missiles qui constituent une menace grave pour la sécurité nationale du Japon", selon un communiqué lu à l’AFP par un porte-parole.


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory