MosaikHub Magazine

La minorité parlementaire torpille l’assemblée nationale

mercredi 29 juin 2016 par Sterlin Charles

Après avoir boycotté deux convocations en assemblée nationale, les parlementaires de l’opposition ont fait avorté la séance du mardi 28 juin 2016.

Ne disposant plus d’une majorité même relative à la chambre des députés les élus du PHTK et ailés ont dû recourir à des artifices en usant des règlements intérieurs des deux chambres pour prolonger des discussions interminables et empêcher un vote de l’assemblée.

Les législateurs ont passé plus de trois heures à répéter ou prendre le contre pied de la proposition du sénateur Carl Murat Cantave (KID) relative à l’écharpe présidentielle. Des débats bruyants et stériles témoignant d’un dialogue de sourds entre les législateurs.

L.´expérimenté sénateur Youri Latortue a obtenu un huit clos qui n’a fait qu’intensifier les antagonismes. Immédiatement après le huit clos le sénateur Cantave et le député Gary Bodeau ont sollicité un nouveau huit clos provoquant l’exaspération des membres du bloc majoritaire.

Apres la seconde suspension de séance le président de l’assemblée a constaté que le quorum avait été infirmé. Ils ont fui en cachette pour éviter d’être observé par la population, a commenté, un parlementaire de la majorité.

Le sénateur Jacques Sauveur Jean, du bloc minoritaire qui était resté dans la salle, s’est gardé de commenter le comportement de ses pairs. Il plaide pour un consensus, entre les blocs antagonistes.

Les parlementaires de la majorité ne décolèrent pas en raison du comportement de leurs collègues. 10 heures de vaines palabres au milieu de la nuit ont permis de constater l’immobilisme du Parlement haïtien.

LLM / radio Métropole Haïti


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory