MosaikHub Magazine
Financement des élections

Le CEP peine à fournir un budget détaillé, les sources de financement identifies.

jeudi 28 juillet 2016 par Sterlin Charles

Le Conseil électoral provisoire n’est toujours pas en mesure de donner à l’exécutif un budget détaillé des 55 millions de dollars réclamés pour l’organisation des élections.

Lors d’une rencontre mercredi au palais national entre des conseillers électoraux, le président provisoire et le Premier ministre, l’Autorité portuaire nationale (APN), Les Moulins d’Haïti, la Banque nationale de crédit (BNC), la Cimenterie nationale (CINA), entre autres, ont été identifiés par le gouvernement comme sources internes pour trouver l’argent nécessaire à la réalisation des élections.

« L’exécutif a voulu rassurer le CEP quant au financement des élections », a rapporté au Nouvelliste le conseiller électoral Kenson Polynice à l’issue de la rencontre. Selon lui, le gouvernement leur a fait savoir qu’il a déjà identifié les différentes sources internes de financement du scrutin. Les autorités se disent prêtes à débloquer les 55 millions de dollars. « Le gouvernement nous a rassurés qu’il n’y a pas d’inquiétude à ce niveau », a indiqué au journal M. Polynice.

Le conseiller électoral a souligné que le CEP n’a pas encore donné à l’exécutif le budget détaillé des 55 millions de dollars des élections demandé depuis la semaine dernière par le palais national avant d’autoriser le décaissement des fonds pour les opérations électorales. Cependant, a précisé Kenson Polynice, le document est déjà prêt, le CEP peut le donner au gouvernement à n’importe quel moment…

Parallèlement, une source bien placée à la présidence a fait savoir au Nouvelliste que le palais national attend toujours ce budget détaillé de la part du CEP tout en soulignant que le gouvernement a déjà identifié toutes les sources en vue de trouver les 55 millions de dollars. « Nous envisageons la possibilité avec le CEP de réduire le budget des élections. »

« L’APN doit de l’argent à l’État, la Banque nationale de crédit (BNC) aussi, il y a également Les Moulins d’Haïti et d’autres institutions qui doivent de l’argent à l’État », a indiqué notre source proche du chef de l’État.

Dans les 10 millions de dollars que contient le fonds de l’APN, le gouvernement va utiliser 5 millions pour compléter le budget électoral, a révélé au Nouvelliste une autre source au palais national. Le pouvoir va aussi utiliser les dividendes de l’État dans des entreprises où il détient des actions comme la CINA, Les Moulins d’Haïti et la BNC. Le gouvernement va émettre également des bons du Trésor qui n’auront aucune incidence sur le taux de change et l’inflation, a souligné notre contact.

Par ailleurs, des informations laissent croire qu’entre le président provisoire, Jocelerme Privert, et le président du CEP, Léopold Berlanger, il y aurait une sorte de tension sur le financement des élections. Notre source à la présidence a qualifié d’intoxication cette information. « Le président Privert veut s’assurer que tout le monde est sur la même longueur d’onde », a-t-elle avancé.

Robenson Geffrard

rgeffrard@lenouvelliste.com


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory