MosaikHub Magazine
Eclipse solaire du 21 août : éviter de regarder le soleil

Le lundi 21 août, une éclipse solaire partielle...

vendredi 18 août 2017 par Sterlin Charles

Le lundi 21 août, une éclipse solaire partielle aura lieu en Haïti. Le phénomène débutera à 13:59. Il atteindra son zénith à 15:25 et prendra fin à 16 h 40. Les autorités du pays exhortent la population à ne pas regarder le soleil à l’œil nu sous aucun prétexte car les rayons ultraviolets peuvent causer des dommages graves et irréversibles à la vision. Il est donc conseillé de garder les enfants à la maison jusqu’à 5 heures p.m.

National -

A 15:25, le lundi 21 août, une nuit artificielle sera observée en Haïti. L’éclipse solaire totale qui traversera les Etats-Unis sera partielle en Haïti. La lune se superposera dans cette tranche d’heure au soleil et, pour un bref moment, le jour se transformera en une nuit sombre. « Il ne faut pas paniquer. Mais il ne faut non plus regarder le soleil », exhorte le docteur Frantz Large, ancien président de la Société haïtienne d’ophtalmologie.
Le problème de l’éclipse solaire est l’action des rayons infra rouges causant la brûlure de la macula. La macula est la partie centrale de la rétine chargée de la vision discriminative et de la vision des couleurs. « ... sa brûlure provoque un scotome central, c’est-à-dire un circle noir au milieu de tout ce que l’on voit et c’est irréversible. Pas de traitement connu et c’est pour la vie. On peut aussi avoir un trou maculaire et la cécité totale », explique le Dr Large.
Dans une note, Joseph Raphaël Gaëtan Boirard précise que les rayons ultraviolets et infrarouges en provenance d’une éclipse solaire convergent en faisceaux pour se focaliser en un point sur la rétine de l’œil. Ils sont potentiellement dangereux pour la rétine car ils affectent la partie centrale responsable de la vision des détails et des couleurs. Les réactions chimiques qu’ils entraînent sur les cellules créent des lésions graves et parfois irréversibles connues sous le nom de rétinopathie solaire.
« Le message est simple : ne regardez à aucun prix le soleil et surtout ne vous fiez pas aux prétendues lunettes de soleil ou lunettes de protection contre les rayons ultraviolets », a exhorté le responsable du département d’ophtalmologie de la zone lion d’Haïti, le Dr Large, ajoutant que « les seules vraies lunettes protectrices sont des polymères certifiés ISO 12312-2 (International Organization of Standardization) et CE (Communauté européenne).
« Il est déconseillé d’utiliser les lunettes de soleil ou lunettes de protection contre les rayons ultraviolets (UV) pour regarder l’éclipse. Elles ne pourront pas protéger vos yeux et vous risquez d’avoir des dommages graves et irréversibles à la vision car les rayons brûleront la rétine, organe vital de la vision », écrit dans un communiqué le ministère de la Santé publique et de la Population.
Les gens qui prennent le risque de fixer les rayons sans protection adaptée présentent dans les quatre premières heures des maux de tête, des troubles de la vision comme : perception en miniature des objets observés, une image déformée, une incapacité à discriminer les couleurs, une tache noire centrale dans le champ de la vision et une baisse de la vision. Ces signes s’accentuent proportionnellement à la durée de l’exposition solaire. Le traitement de la rétinopathie solaire n’existe pas encore. De ce fait, la prévention est d’or.
« Même si on se rend aux meilleurs centres hospitaliers du monde, on ne pourra rien faire pour vous », prévient le Dr Large qui regrette que les autorités haïtiennes n’aient pas été informées à temps en vue de mettre en place des cellules de réponse. Il explique qu’en février 98, au moment de l’éclipse solaire, le gouvernement Préval a mis sur pied une cellule d’urgence composée du capitaine météo, de Yolène Suréna et du Dr Frantz Large. Grâce à la mise en place de cette équipe, Haïti a pu avoir avec l’Allemagne, le taux le plus bas de brûlures rétiniennes post-éclipse.

Le Dr Jean-Claude Cadet, doyen de la Faculté de médecine et de pharmacie, ophtalmologue de profession, se rappelle dans les années 90 qu’une éclipse solaire a causé pas mal de problèmes. Sur la place du Champ de Mars, un pasteur a invité des fidèles à fixer le ciel lors du passage de l’éclipse, prétextant que c’est Dieu qui se manifestait. Le pasteur expliquait aux fidèles qu’ils allaient trouver une grâce particulière. « Mais la grâce n’était autre que des brûlures rétiniennes », a-t-il dit, parlant de notre syncrétisme religieux. Il continue pour indiquer que, sans une protection oculaire, il ne faut sous aucun prétexte fixer l’éclipse.
Le 21 août 2017, une éclipse partielle du soleil débutera à 13:59. Le point culminant de l’éclipse se produira à 15:25 où le soleil atteindra une altitude de 53 ° et de 265 ° azimuth. Cet événement viendra à échéance à 15:40.


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory