MosaikHub Magazine
Haïti - Elections

Les maires élus à la tête des 10 communes les plus riches du pays sont enfin connus

mercredi 22 juin 2016 par Sterlin Charles

Si l’issue de la présidentielle demeure à ce jour incertaine, le CEP, en revanche, a déjà publié, en deux temps, le 11 avril et le 12 juin derniers, les résultats définitifs des élections municipales du 25 octobre 2015 pour 134 communes. Le voile est ainsi levé sur l’identité des élus appelés à diriger ces communes qui jusque-là avaient à leur tête des agents intérimaires nommés par le pouvoir exécutif. -

À l’exception de Croix-des-Bouquets, pour laquelle le CEP n’a pas encore publié les résultats définitifs, les dix communes les plus importantes de la République – cumulant les plus grosses recettes propres – savent déjà par quels maires élus elles seront administrées.

Ainsi, Wilson Jeudy, crédité de 9 455 votes, retrouve la mairie de Delmas pour une deuxième fois après 2006. Le candidat de Randevous, qui avait dû démissionner de son poste d’agent exécutif intérimaire juste avant la tenue du scrutin pour pouvoir briguer un nouveau mandat, selon les prescrits du décret électoral, prend les rênes de la commune la plus riche du pays.

Avec plus de 9.6 millions de dollars américains de recettes propres pour l’exercice 2014-2015, Delmas, selon des données du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales (MICT), caracole en tête de ce classement des villes nanties. Les principaux impôts constituant les recettes propres des communes sont les suivantes : CFPB, patente, droit de numérotage, matériaux et denrées sur la voie publique, droit d’inhumer, etc. Leur perception est assurée par la Direction générale des impôts (DGI) et les recettes ainsi collectées sont versées aux comptes des communes bénéficiaires dans les succursales de la BNC établies dans la région.

Ralph Youri Chevry est donné vainqueur par le CEP dans la commune de Port-au-Prince, la deuxième commune la plus influente du pays avec plus de 7.6 millions de dollars américains de recettes propres mobilisées pour l’exercice fiscal 2014-2015. Le manager du groupe rap à succès Barikad Crew, candidat de la Ligue alternative pour le progrès et l’émancipation d’Haïti (LAPEH) avait récolté 9 078 votes.

Dominique Saint-Roc, candidat sous la bannière d’UNDH, en recueillant 6 089 voix, hérite de la prestigieuse commune de Pétion-Ville, troisième plus importante commune du pays avec 7.5 millions de dollars américains de recettes propres engrangées. Arrive en 4e position sur cette liste, la commune de Carrefour, qui a collecté 2.7 millions de dollars américains pour l’exercice 2014-2015, échoit au cartel de Verite qui avait pour candidat Jude Édouard Pierre, ancien agent exécutif intérimaire, qui a remporté 10236 votes lors de ces élections municipales.

Nice Simon, actrice de cinéma, qui s’était présentée aux municipales sous la bannière de Renmen Ayiti, avec 1 727 votes, est élue mairesse principale de Tabarre, 5e de ce top 10 des communes les plus riches du pays avec 2.1 millions de dollars américains de recettes propres. La commune de Croix-des-Bouquets, qui arrive ensuite avec 1.4 million de dollars américains de recettes propres, doit encore attendre le verdict du BCEN pour connaître le nom de ses édiles.

En raflant la commune de Cité Soleil avec 2 502 votes, qui occupe le 7e rang avec 1 million de dollars de ressources propres, Jean Hislain Frédéric permet au parti RANDEVOUS de réussir l’exploit de placer deux maires dans cette short-list des communes les plus riches. Jean Hislain Frédéric, à Cité Soleil, et Wilson Jeudi, à Delmas, sont donc les deux maires élus sous la bannière de RANDEVOUS.

Les trois autres communes qui complètent ce top10 ne se trouvent pas dans la zone métropolitaine et n’arrivent pas à dégager 1 million de dollars de recettes propres. Il s’agit du Cap-Haïtien (945 197.36 de dollars), de Saint-Marc (718 710.54 de dollars) et de Jacmel (591 458.35 de dollars) qui ont respectivement pour maires Jean-Claude Mondésir (6467 voix), de BOUCLIER, Nicolas Dorvilus (2592 voix), du parti UNIR et Marky Kessa (4748 voix) de Konvansyon Inite Demokratik (KID).

AUTEUR

Patrick Saint-Pre

sppatrick@lenouvelliste.com


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory