MosaikHub Magazine
Justice

Interdiction de départ contre Marc Antoine Accra et Alix Célestin -

mercredi 6 avril 2016 par Sterlin Charles

Le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Danton Léger, a confirmé pour le journal avoir acheminé, mardi, au bureau de l’immigration et de l’émigration, des avis d’interdiction de départ concernant plusieurs justiciables, dont le directeur général de l’APN, Alix Célestin et l’homme d’affaires Marc Antoine Accra. « J’ai reçu un dossier que je suis en train de parcourir. J’ai vu que l’Etat a passé un simple contrat avec un consortium pour la manutention qui est entre 700 et 800 millions de gourdes. Je n’ai pas vu d’appel d’offres dans le dossier. M. Alix Célestin est sous le coup de cette mesure conservatoire pour qu’il vienne m’expliquer au moment opportun pourquoi il n’y avait pas d’appel d’offres », a dit Me Danton Léger, joint au téléphone mardi soir.

Pour l’homme d’affaires Marc Antoine Accra, le parquet a émis cet ordre en rapport au dossier du Manzanares, ce bateau battant pavillon panaméen dans lequel la BLTS avait trouvé de la cocaïne et de l’héroïne. Le navire avait à son bord une cargaison de sucre commandée par Nabatco, l’entreprise de Marc Antoine Accra. « En attendant l’approfondissement de ce dossier, je crois qu’il y a des gens qui doivent être à la disposition de la justice. C’est pourquoi j’ai pris une mesure conservatoire d’interdiction de départ contre Accra et Co », a affirmé le commissaire du gouvernement, Me Danton Léger au journal.

Le Manzanares avait mouillé l’ancre le 5 avril 2015. Avant d’intervenir le 6 avril sur ce navire, une partie importante de la drogue aurait été récupérée, avait appris le journal de sources policières proches du dossier. Les noms de policiers, dont un du palais national, ont été cités dans l’enquête de la BLTS, selon nos sources. Après les fouilles qui ont nécessité plusieurs jours, 77 kilos de cocaïne et 10 kilos d’héroïne avaient été retrouvées dans le navire. Cependant, des éléments de la communauté de renseignement de la DEA, de la BLTS estiment que le Manzanares transporterait quelque 800 kilos de cocaïne, selon des sources combinées. 16 personnes, dont 11 membres d’équipage, arrêtés, ont été libérées par la justice, contre les recommandations de la BLTS, a appris le journal de sources policière et judiciaire. Le bateau Manzanares a été saisi. Il est resté à quai, au terminal Varreux, à Port-au-Prince de longs mois.

Le journal a tenté sans succès d’entrer en contact avec Marc Antoine Accra et Alix Célestin.

Avec l’interdiction de départ, le dossier du Manzanares rebondit dans la presse.

AUTEUR

Roberson Alphonse

robersonalphonse@lenouvelliste.com -


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory