MosaikHub Magazine

L’EI a exécuté au moins 217 personnes dont des enfants à Palmyre

lundi 25 mai 2015 par Sterlin Charles

Les combattants de l’Etat islamique (EI), qui se sont emparés mercredi dernier de Palmyre, ont exécuté au moins 217 personnes dans le secteur depuis le 16 mai, parmi lesquelles des mineurs, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

La ville de Palmyre, qui compte un des sites archéologiques antiques les mieux préservés, est le lieu d’exactions depuis qu’elle est tombée aux mains des djihadistes de l’Etat islamique (EI) mercredi 20 mai 2015.

Les membres de l’organisation terroriste ont massacré des civils, comme l’explique Rami Abdel Rahman, directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Selon lui, des familles entières ont été décimées, dont des enfants accompagnés de leurs parents. "La plupart des exécutions ont eu lieu à Palmyre. Certaines victimes ont été tuées par balles, d’autres ont été décapitées ou tuées avec des couteaux", a-t-il affirmé à l’AFP.

Cette tuerie s’ajoute aux 300 soldats morts dans les journées de combats qui ont abouti à la chute de la vieille citadelle. Un bilan qui est encore provisoire. L’EI aurait en effet emprisonné 600 soldats, miliciens et autres personnes accusées de loyauté envers le pouvoir de Damas.

Reprendre Palmyre aux djihadistes

L’armée de l’air syrienne a effectué 15 frappes aux premières heures de ce lundi 25 mai contre Palmyre et ses environs. L’enjeu est de taille. Située à 240 km au nord-est de Damas, cette ville est la première d’importance prise au régime syrien par Daesh. Les djihadistes peuvent désormais revendiquer le contrôle de près de la moitié de la Syrie.

Sombre habitude

L’Unesco craint le pire quant à l’avenir des colonnades romaines, des temples et des tours funéraires de Palmyre inscrits au patrimoine mondial de l’Humanité. Et pour cause, les membres de l’EI ont détruit début mars les ruines de la cité historique de Nimroud, au nord de l’Irak, datant du 13eme siècle avant JC.


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory