MosaikHub Magazine

La politique générale d’Enex Jean-Charles ratifiée par les deux Chambres

vendredi 25 mars 2016 par Sterlin Charles

Le pays a connu son gouvernement provisoire dans la nuit de jeudi 24 à vendredi 25 mars 2016, très exactement 41 jours après l’installation de Jocelerme Privert à la magistrature suprême de l’Etat. A l’issue d’une journée marathon émaillée de tractations et tergiversations, le Parlement a fini par donner laissez-passer à l’ex-secrétaire général du conseil des ministres pour mener les rênes du gouvernement de transition.

L’énoncé de politique générale d’Enex J. Jean-Charles a été adopté par les deux chambres. Même s’il allait passer l’examen avec succès, il n’a pas été de tout repos. Présent au Parlement avec son cabinet depuis 10 heures du matin, il a dû attendre toute une journée. Le Premier ministre ne pouvait pas présenter en premier lieu son document devant la Chambre des députés comme prévu. Pour n’avoir pas encore reçu la part du lion dans le cabinet ministériel, le groupe majoritaire constitué des députés du PHTK et alliés avaient boudé la séance. Seulement 52 députés étaient présents. Ce qui poussait le député Cholzer Chancy à annoncer le report sine die de la séance, faute de quorum.

Il était environ 5 heures pm quand les sénateurs ont décidé de prendre siège afin de statuer sur l’énoncé de politique générale du nouveau patron de la Primature. Comme s’ils se lançaient dans une course contre la montre. Les pères conscrits n’ont pas fait de détails, après environ une heure de discussions sur le document ils l’ont adopté à l’unanimité. Sur les 20 sénateurs qui ont pris part à la séance, tous ont dit oui à Enex Jean-Charles et son cabinet ministériel ce jeudi soir.

« Je vous remercie pour la confiance que vous m’avez témoignée, mais j’avoue que je ne considère pas ce vote comme un chèque en blanc, s’est réjoui le nouveau chef de gouvernement. J’annonce solennellement que je serai toujours à votre disposition afin de retourner devant vous quand c’est nécessaire ainsi que les membres de mon gouvernement. »

Coup de théâtre. La séance qui, peu avant, a été reportée sine die à la Chambre basse est reprise. Le nœud gordien a été défait. Les députés de l’opposition qui voulaient manger à sa siesté ont finalement décidé de donner le quorum. Pour cause. Après avoir passé avec brio l’examen du Sénat, Enex Jean-Charles et son équipe sont retournés devant les députés. Il était aux environs de 9 heures.Une simple formalité. Le vieux routier a présenté le contenu de son annoncé de politique générale en présence de quelque 75 députés.

Après son exposé, le débat a été long. Tous les députés voulaient intervenir. Certains pour défendre des petits projets dans leurs circonscriptions, d’autres pour évoquer un point quelconque. A 1 heure 43 du matin, le président de la Chambre a mis fin aux débats invitant l’assemblée à passer au vote. Sans ambages, sur les 81 députés présents au moment du vote, 78 ont voté pour, 1 contre et 2 abstentions. Et Enex J.Jean-Charles a ainsi trouvé l’aval des deux chambres législatives pour diriger le gouvernement de transition.

Yvince Hilaire
yvincehilaire@lenouvelliste.com


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory