MosaikHub Magazine

Laleau dément des transactions illégales

vendredi 26 février 2016 par Sterlin Charles

Le ministre des finances, Wilson Laleau, a démenti hier les accusations de corruption portées à son encontre par le sénateur Jean Baptiste Bien Aimé.

Le parlementaire a dénoncé un décaissement irrégulier de 20 millions de dollars à l’attention d’une firme étrangère.

Le ministre Laleau explique qu’il n’y a pas eu de décaissement mais une demande de crédit stand by à la Banque de la République d’Haïti (BRH). C’est une procédure normale explique le ministre des finances soulignant que la démarche vise à garantir que la firme israélienne, HLS International Ltd, pourra obtenir les fonds promis dans le cadre de l’accord avec l’état haïtien.

Le dossier est en cours depuis 18 mois, a laissé entendre M. Laleau révélant que la commission nationale des marchés publics (CNMP) et la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) avaient déjà donné leur avis favorables.

La firme HLS est chargée de réaliser une réforme des douanes haïtiennes afin de réduire les pertes. Dans le cadre de ce contrat la firme réalisera des investissements de plus de 49 millions de dollars. La réhabilitation de 9 postes douaniers et l’acquisition d’équipements électroniques modernes sont inclus dans le cadre du projet qui s’echelonera sur 10 ans.

M. Laleau déplore les accusations qu’il assimile à un lynchage politique. Il a egalement fait valoir que le suivi de ce dossier pouvait être réaliser dans le cadre de la liquidation des affaires courantes.

Il révèle toutefois qu’il n’avait pas pris l’initiative de ce dossier important qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le gaspillage ce qui facilitera une hausse des recettes de l’état.

LLM / radio Métropole Haïti


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory