MosaikHub Magazine

Le GARR salue la nomination de M. Daniel Supplice, nouvel ambassadeur d’Haïti en République Dominicaine

dimanche 1er mars 2015 par Sterlin Charles

Le sociologue Daniel Supplice vient d’être nommé ambassadeur d’Haïti à Santo Domingo en remplacement de Fritz Cinéas qui a occupé ce poste depuis environ 10 ans.

Selon des informations raportees par le GARR sur son site internet, M. Supplice s’est montré conscient de la nouvelle tournure que prennent les relations haïtiano-dominicaines suite à la pendaison sur une place publique à Santiago, le 11 février écoulé, de Harry Claude Jean, un jeune migrant haïtien.

Au cours de cette visite, le GARR en a profité pour présenter au diplomate ses positions relatives aux relations haïtiano-dominicaines et à la migration haïtienne de manière générale.

Le nouvel ambassadeur d’Haïti en République Dominicaine détient une longue carrière dans l’administration publique haïtienne. Il fut : Consul Général d’Haïti à Tokyo, Japon de 1973 à 1974, premier secrétaire de l’ambassade d’Haïti à Rome, Italie de 1974 à 1976, premier secrétaire de l’ambassade d’Haïti à Mexico de 1976 à 1977, directeur général de l’immigration et de l’émigration de 1977 à 1979, secrétaire d’Etat de l’Intérieur et de la défense nationale de 1979 à 1981, secrétaire d’État aux Affaires sociales de 1981 à 1983, Secrétaire d’État aux Affaires sociales de 1983 à 1985 et titulaire du Ministère des Haïtiens Vivant à l’Etranger (MHAVE) de 2011 à 2013.

Tout en reconnaissant les défis auxquels doit faire face le nouveau représentant d’Haïti en République Dominicaine, le GARR accueille favorablement sa démarche consistant à consulter des organisations de la société civile haïtienne qui travaillent surla migration en vue d’apporter une réponse concertée.

L’organisme de promotion et de défense des droits des migrants-es estime que face aux grands dossiers pendants au niveau des relations haïtiano-dominicaines, notamment la gestion frontalière, les violations des droits de la personne, les rapatriements massifs et l’inefficacité du PIDIH, le gouvernement haïtien doit prendre des mesures formelles et transparentes favorables aux migrants-es haïtiens résidant en territoire dominicain.

EJ/Radio Métropole Haïti


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory