MosaikHub Magazine

Pourquoi la Grèce provoque-t-elle l’Allemagne sur les réparations de guerre ?

jeudi 9 avril 2015 par Sterlin Charles

Le gouvernement grec joue-t-il avec le feu ? La question mérite d’être posée alors que la nouvelle majorité élue le 25 janvier a lancé plusieurs initiatives ces derniers jours : l’évaluation de la « dette de guerre » allemande, la mise en place d’une commission d’évaluation de la dette et la mise en place d’une commission parlementaire sur les conditions du « sauvetage » de 2010.

Une absurdité risquée ?

En Europe, c’est surtout la première question qui provoque des cris d’orfraies, surtout après que le vice-ministre aux Finances, Dimitris Mardas, a estimé à 279 milliards d’euros ce que devrait l’Allemagne à la Grèce. Le vice-chancelier social-démocrate allemand Sigmar Gabriel a jugé cette demande « stupide. » Comment, a priori, ne pas lui donner raison ? La somme est considérable et il est certain que l’Allemagne ne versera jamais à la Grèce un tel montant. On sait aussi que seule la Grèce demande le versement de telles indemnités, alors que les autres pays victimes du nazisme se taisent.

On peut s’arrêter à cette stupidité. Et estimer donc que la Grèce joue là un jeu dangereux. Le quotidien Le Monde estime ainsi qu’Athènes prend trois risques. Le premier, celui de tenter de « désigner un responsable extérieur » à sa situation ; le second, de s’ôter l’argument du pragmatisme en demandant ce qu’on lui demande, le paiement d’une dette impossible à payer ; le troisième, enfin, celui de détruire le principe de la solidarité européenne en remettant en cause le principe sur l’Union européenne serait fondée, « le dépassement du cycle de guerres et d’humiliations qui a conduit l’Europe à la ruine. »

La Grèce isolée ? C’est déjà fait !

En réalité, le jeu peut être un peu plus fin que celui que l’on croit. Rappelons d’abord que la Grèce n’a pas besoin de cette question (comme elle n’a pas davantage besoin d’un rapprochement avec Moscou) pour se retrouver isolée en Europe. Elle l’est depuis le 26 janvier, autrement


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory