MosaikHub Magazine
Deuxième tour de la présidentielle

Que peut Jude Célestin sans l’appui de Maryse Narcisse et de Moïse Jean-Charles ?

jeudi 10 décembre 2015 par Sterlin Charles

Moïse Jean-Charles est formel. Dans l’éventualité d’un deuxième tour Jovenel Moïse Vs Jude Célestin, ni l’un ni l’autre n’aura l’appui du leader de la plateforme Pitit Dessalines. Pour sa part, Maryse Narcisse, candidate à la présidence de Fanmi Lavalas, arrivée en quatrième position, a indiqué qu’elle ne tramerait aucune combine avec un candidat. Gérald Germain, directeur de campagne de Jude Célestin, a confié à Le Nouvelliste qu’après le travail d’évaluation, son candidat prendrait son bâton de pèlerin pour aller rencontrer tous les secteurs démocratiques du pays en vue d’avoir leur appui pour le second tour de la présidentielle. On ne s’y attendait pas. Mais Moïse Jean-Charles était tranchant lundi matin sur Radio Magik 9. Dans l’éventualité d’un second tour, Jovenel Moïse Vs Jude Célestin, ni l’un ni l’autre n’aura son appui. La position du leader de la plateforme Pitit Dessalines embarrasse un peu. « Moïse et Jude sont pratiquement issus de la même famille politique », a souligné Gérald Germain joint au téléphone mercredi par Le Nouvelliste. Pour le directeur de campagne de M. Célestin, personne n’a le pouvoir sur le peuple haïtien quand il s’agit d’aller voter. Une façon pour lui de dire, sans citer le nom de Moïse Jean-Charles, que ce n’est pas parce que des électeurs ont voté en sa faveur qu’ils le suivront dans sa position pour le deuxième tour. « Nous respectons la position de Moïse Jean-Charles », a-t-il affirmé avant de souligner que si le candidat de Lapeh parvient à être élu président de la République, il va diriger tous les Haïtiens, y compris ceux qui sont de Pitit Dessalines. Après l’évaluation de la journée du vote par la commission d’enquête, s’il s’avère que Jude Célestin est toujours admis au second tour, Gérald Germain aimerait avoir le support de tous les membres du groupe des huit « et arriver à la gestion du pouvoir avec eux. C’est notre souhait et c’est sur ce point que nous travaillons », a-t-il dit. Moïse Jean-Charles, placé en troisième position suivant les résultats publiés par le CEP, a révélé sur Radio Magik 9 avoir déjà dit à Jude Célestin qu’au cas où la commission confirmerait qu’ils sont (Jovenel Moïse et Jude Célestin) effectivement les deux qualifiés pour le second tour, « aucun des deux n’aura mon support. Car, d’un côté, nous combattons la corruption et les violations des acquis démocratiques, mais, de l’autre côté, nous luttons pour l’indépendance économique du pays. Et ceux qui supportent Jude Célestin font partie de l’élite économique traditionnelle qui maintient le pays en otage depuis deux siècles. Jude Célestin et Jovenel Moïse ne correspondent pas à notre souche idéologique », a déclaré le leader de Pitit Dessalines. De son côté, Maryse Narcisse a indiqué que Fanmi Lavalas « ne laissera pas passer le coup d’État ». Elle a fait savoir que son parti est prêt à collaborer avec toutes les organisations politiques déterminées à mener cette bataille. Mais, a-t-elle souligné, « nous n’entrerons dans aucune combine avec un candidat pour sacrifier la lutte de la population. » Réagissant aux déclarations de la candidate à la présidence de Fanmi Lavalas, le directeur de campagne de Jude Célestin, qui veut qu’on l’appelle maintenant conseiller politique du candidat, a indiqué que la situation politique est très dynamique. Selon Gérald Germain, si après l’évaluation les conditions sont réunies pour la participation de Jude Célestin aux élections, ce dernier ira chercher l’appui de tous les secteurs démocratiques. « Jude va rencontrer tous les leaders du peuple haïtien pour lutter contre les représentants du secteur anti-démocratique », a annoncé M. Germain, reconnaissant qu’il n’aura pas l’appui de tout le monde. Le deuxième tour de la présidentielle ne peut avoir lieu sans une évaluation sur ce qui s’est passé lors du premier tour le 25 octobre, c’est la position de Jude Célestin, a rapporté M. Germain. « Jude Célestin a la conviction profonde que ce n’est qu’à travers des élections qu’on peut renouveler le personnel politique », a-t-il martelé, insistant sur le fait que le processus doit être évalué afin d’avoir un second tour d’où sortira un président qui aura la légitimité pour discuter avec tout le monde. Pour lui, les élections ne seront pas possibles le 27 décembre. Cependant, a-t-il dit, le deuxième tour doit se tenir à une date qui permettra l’entrée en fonction d’un nouveau chef de l’Etat le 7 février 2016. Même si on le voit sur le terrain visiter des villes de province, « pour le moment, Jude Célestin n’est pas en campagne », a indiqué Gérald Germain. Il a rappelé que son candidat et sept autres se sont mis ensemble pour contester les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle. Selon lui, le candidat était effectivement à Hinche mardi pour assister à une messe dans le cadre de la fête patronale. « Des gens qui l’aiment l’ont remarqué aux abords de l’église, mais ce n’était pas de la campagne », a-t-il expliqué.
- Robenson Geffrard rgeffrard@lenouvelliste.com


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory