MosaikHub Magazine

Darmanin défend le salaire au mérite pour les fonctionnaires

lundi 19 février 2018 par Charles Sterlin

Le gouvernement lance, ce lundi 19 février, le chantier ultrasensible de l’avenir de la SNCF, quatre jours après la remise du rapport Spinetta. Sur BFMTV-RMC, Gérald Darmanin a déclaré : "C’est normal de tirer toutes les conséquences de ce rapport. Ce gouvernement, ce qui le caractérise c’est la vérité et le courage". Le ministre des Comptes publics a même annoncé qu’il n’était "pas opposé" à la suppression du statut de cheminot. "Je pense qu’il n’y a pas de tabou".

Gérald Darmanin défend aussi l’instauration de plans de départs volontaires dans la fonction publique. "Il faut réfléchir au service public de demain". "Ce n’est pas un plan de départs volontaires en général : on ne va pas faire partir des professeurs d’éducation nationale dont on a besoin ou des infirmiers dans l’hôpital public", a-t-il expliqué.
Rémunération au mérite
Le ministre a également rappelé que le gouvernement travaille à une nouvelle approche quant à la rémunération des agents publics. Une méthode qui prenne davantage en compte le mérite : "Il faut qu’on définisse, avec les syndicats, ce que c’est que le mérite. Le mérite peut se regarder de façon individuelle ou collective", précise-t-il.

Et il a ajouté : "Cela va nous prendre un petit peu de temps. Est-ce que c’est le présentéisme ? Est-ce que l’indicateur de performance ? Est-ce que les citoyens peuvent juger l’efficacité de leur service public ?". Gérald Darmanin a simplement noté : "En tout cas, je sais que le service public n’est pas l’intérêt privé. Je respecte l’entreprise mais ils ne poursuivent pas le même but donc il ne faut pas que ce soit les mêmes mesures".


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie