MosaikHub Magazine

Le président Moïse tient ses promesses

jeudi 29 mars 2018 par Charles Sterlin

En installant mercredi les membres du comité de pilotage et d’organisation des états généraux sectoriels de la nation et ceux du secrétariat technique, le président Jovenel Moïse vient de réaliser, un an plus tard, l’une de ses promesses-phares.

Editorial -

Les deux équipes sont composées de personnalités éminentes, dont trois anciens premiers ministres, d’anciens ministres et d’autres pointures, sous la direction d’un haut dignitaire de l’Église catholique, aujourd’hui à la retraite, Monseigneur Louis Kébreau.
En principe, tout est en place pour que la nation commence à se parler.
La veille, c’est le haut état-major des Forces armées d’Haïti que le président avait installé au cœur du Champ de Mars. L’armée a récupéré ses épaulettes et son local historique. Il ne lui reste plus qu’à recruter des hommes et à les faire marcher au pas.
Là encore, le président a choisi des hommes d’expérience pour leur donner une nouvelle chance de servir le pays. Dans son discours d’installation des officiers supérieurs dont la majorité avait déjà servi au plus haut niveau de la hiérarchie militaire, le chef de l’État a bien mis en garde les anciens fossoyeurs des FADH. Ils doivent faire mieux et surtout faire oublier leurs erreurs passées et se surpasser.
Autre grande promesse du président Moïse qui a pu prendre corps, la caravane du changement est déployée sur tout le pays. Aucun département n’est laissé à l’abandon.
S’il n’y a pas toujours les fonds pour faire marcher la grosse machine, les tracteurs sont là.
Pour ceux qui ont un peu de mémoire, la stratégie ressemble un peu à celle de René Préval. L’homme de Marmelade aussi croyait que les équipements pouvaient faire les routes et mener à bien les chantiers. Il avait compté sur des hommes clés délaissant les institutions fortes. On connaît la suite. Les fruits n’ont pas tenu toute la promesse des fleurs.
Il y a le même risque avec Jovenel Moïse. Le président tient ses promesse. On se demande si les promesses des promesses seront tenues.
Malheureusement, dans le champ de ses promesses, le président n’avait pas planté la graine de la sécurité pour tous. Après l’affaire Vladjimir Legagneur , il est temps que l’Etat , au plus haut niveau, s’engage sur cette question essentielle.

Frantz Duval
Auteur


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie