MosaikHub Magazine

Affaire russe : Trump s’énerve contre les fuites de l’enquête

mercredi 2 mai 2018 par Charles Sterlin

Le New York Times a publié la liste d’une cinquantaine de questions que la justice souhaiterait poser au président américain au sujet des liens entre son équipe de campagne et la Russie. Si Donald Trump refuse d’y répondre, il pourrait être assigné à comparaître devant un grand jury.

« Fake News », « chasse aux sorcières », « crime bidon ». C’est devenu une habitude avec Donald Trump. Dès qu’une nouvelle déplaît au président américain, il s’empresse de la qualifier de fausse information et tente de la discréditer par des qualificatifs sans cesse plus créatifs et fleuris.
Et les détails sur l’enquête sur une éventuelle collusion de l’équipe de campagne de Donald Trump avec la Russie, dévoilés par la presse américaine depuis le début de la semaine, semblent particulièrement agacer le locataire de la Maison-Blanche. Selon le Washington Post, le procureur spécial chargé des investigations, Robert Mueller, aurait menacé de faire comparaître Donald Trump devant un grand jury s’il refusait de répondre aux questions qu’il avait à lui poser. Le grand jury est un rouage important de la justice américaine. Il ne se prononce pas sur la culpabilité mais sur la légitimité des poursuites à engager. Lors de cette procédure, les procureurs peuvent assigner des témoins à comparaître, sans leur avocat. Une épreuve que redouteraient particulièrement les conseils du président, étant donnée sa nature volubile et fantasque.


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie