MosaikHub Magazine

Italie : Giuseppe Conte renonce à être Premier ministre

lundi 28 mai 2018 par Charles Sterlin

Quelques jours après avoir été désigné pour former le gouvernement italien, Giuseppe Conte a finalement échoué à sa tâche.

Coup de tonnerre en Italie. Giuseppe Conte a finalement renoncé dimanche, après avoir été reçu par le président italien Sergio Mattarella, à être Premier ministre, alors qu’il avait été désigné pour occuper ces fonctions par les antisystème et l’extrême droite, a annoncé dimanche soir la présidence. « Le président du Conseil désigné Giuseppe Conte a remis son mandat au président Mattarella », a annoncé le secrétaire général de la présidence, Ugo Zampetti, à l’issue d’une entrevue entre les deux hommes.
Giuseppe Conte, 53 ans, un juriste novice en politique, avait été désigné mercredi mais il devait encore confirmer cette nomination et présenter une liste de ministres que le chef de l’État devait accepter pour que celle-ci soit effective. Le blocage est venu du nom du futur ministre des Finances. Giuseppe Conte souhaiter nommer Paolo Savona, 81 ans et eurosceptique, selon Le Monde. Un profil rejeté par le président de la République.
Vers un retour aux urnes
« Je peux vous assurer que j’ai fourni le maximum d’efforts et d’attention pour mener à bien cette tâche et l’avoir fait dans un climat de pleine collaboration avec les responsables des forces politiques qui m’ont désigné », a déclaré Giuseppe Conte devant la presse.
Désormais, la question se pose de l’avenir et des leviers à actionner en Italie pour sortir de cette crise politique. Un retour aux urnes des électeurs n’est pas à exclure, à entendre le chef de file de la Ligue, Matteo Salvini, dans des propos relayés par Le Monde. « Dans une démocratie, si nous sommes toujours en démocratie, il n’y a qu’une seule chose à faire, laisser les Italiens avoir leur mot à dire. » Si des élections devaient se tenir à nouveau, elles devront avoir lieu dans l’année.


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie