MosaikHub Magazine

Tahar Ben Jelloun : des mercenaires de la haine

lundi 29 septembre 2014 par Sterlin Charles

La décapitation d’Hervé Gourdel par des djihadistes révolte Tahar Ben Jelloun. Et, plus encore, qu’ils puissent faire cela au nom de l’islam...

Au nom de qui, au nom de quoi décapiter un innocent ? Cette barbarie, devenue moyen de communication d’une horde sauvage, est un coup de plus porté à la communauté musulmane. Car, en exerçant ce métier fondé sur la haine la plus ignominieuse, ces individus, qu’ils soient en Irak ou dans les montagnes algériennes, souillent l’islam et les musulmans, souillent l’humanité entière, car cet acte va au-delà de tout ce que l’homme peut imaginer en ces temps où tous les repères sont brouillés, où le monde arabe s’enfonce dans une décadence et une régression dont on ne voit pas la fin.

Jusqu’où ces barbares iront-ils pour faire triompher leur idéologie de mort ? Nous savons que ces assassins n’ont foi en rien, ni en Dieu ni en l’homme. Ce sont des trafiquants de tout, assoiffés de reconnaissance qu’ils recherchent grâce au sang versé des innocents. Ce sont au mieux des gangsters qui se blanchissent dans le djihad, ce sont des voyous qui cherchent à nous faire croire qu’ils ont une cause, un idéal. Mais ce ne sont que des mercenaires engagés dans la destruction de l’islam, portant durablement atteinte aux musulmans de par le monde. La bande des "soldats du califat" ont fait allégeance au Daesh, mais cela n’était pas suffisant, il fallait concrétiser cela par un acte d’une rare barbarie. C’est une sorte de "cadeau", de preuve de leur soumission à al-Baghdadi.

Une brutalité pour faire barrage à la modernité

Les musulmans ont peur, car ils sont eux aussi visés par ce djihad dont le vrai objectif est le pillage et la destruction de toute modernité. Au moment où des sociétés arabes comme celle de la Tunisie et du Maroc se battent pour rendre justice à la condition de la femme, où elles luttent pour vivre dans une démocratie véritable c’est-à-dire dans un État de droit, les gens du Daesh essaient par la brutalité de faire barrage à la modernité. Nulle trace de cette barbarie ni dans les textes ni dans l’esprit de l’islam, une religion monothéiste qui s’est beaucoup inspirée des deux autres religions qui l’ont précédée.

Il est un fait que Daesh compte soulever de jeunes Européens d’origine immigrée ou convertis pour porter cette haine dans le coeur de l’Occident. Plus que jamais, le monde musulman ainsi que l’Europe doivent se mobiliser pour défendre leurs valeurs et leur destin.


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory