MosaikHub Magazine

Tractations autour de cod’un gouvernement nsensus

lundi 25 janvier 2016 par Sterlin Charles

Les leaders de l’Opposition haïtienne formulent des propositions en vue de la formation d’un gouvernement de transition et la résolution de la crise électorale. Les candidats à la présidence regroupés au sein du G 8 seraient favorables à un gouvernement de transition présidée par le président de la Cour de Cassation, Jules Cantave.

Le magistrat, qui a conservé une certaine neutralité pendant la crise, aurait la charge d’un gouvernement dont le mandat n’excéderait pas 30 jours.

Les leaders de l’Opposition et le gouvernement devront trouver un accord sur la formule de transition de concert avec les législateurs.

Le chef de file de l’Organisation du Peuple en Lutte (OPL), Sauveur Pierre Etienne, juge qu’un dialogue entre les acteurs politiques est indispensable pour éviter une catastrophe. Pour le professeur Etienne le report du scrutin a été décidé par la communauté internationale. L’état est effondré et le pays est sous tutelle de l’ONU, lance t-il considérant la conjoncture pour une humiliation pour le pays. Le dialogue entre les acteurs politiques est indispensable afin de trouver une solution à la crise. Le dialogue permettra d’avoir une vision partagée de l’avenir du pays, argue t-il.

De son coté le candidat à la présidence de Pitit Dessalines, Moise Jean Charles, attend la formation d’une commission d’épuration des résultats du scrutin du 25 octobre 2015. il juge que l’important est le respect du vote populaire et non le respect de la date du 7 février pour l’entrée en fonction du nouveau chef de l’état.

LLM / radio Métropole Haïti


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory