MosaikHub Magazine

Tsipras veut réclamer des "indemnités de guerre" à l’Allemagne

lundi 9 février 2015 par Sterlin Charles

Le Premier ministre grec insiste sur "l’obligation morale et historique" de réclamer à l’Allemagne des indemnités de guerre et de rembourser le prêt imposé par le régime nazi.

Une "obligation historique" et "morale". C’est ainsi que le Premier ministre grec Alexis Tsipras évoque, dimanche 9 février, le choix de son pays à réclamer le remboursement du prêt imposé par le régime nazi et des indemnités de guerre à l’Allemagne. Un sujet sur lequel Berlin a déjà dit "non".

Une déclaration qui est faite à quelques jours de réunions cruciales sur la dette de la Grèce.

"Il y a une obligation morale envers notre peuple, envers l’Histoire, envers tous les peuples européens qui se sont battus et ont donné leur sang contre le nazisme, une obligation historique" à réclamer à l’Allemagne "des indemnités de guerre", déclare Alexis Tsipras en concluant son discours sur son programme de politique générale devant le Parlement.

Il a aussi demandé le remboursement du prêt imposé par les nazis à la Banque de Grèce

162 milliards d’euros réclamé à l’Allemagne

Le parti de la gauche radicale Syriza d’Alexis Tsipras réclame une somme d’environ 162 milliards d’euros à l’Allemagne, soit l’équivalent de la moitié de sa dette publique de plus de 315 milliards d’euros.

Le Premier ministre a évoqué la lutte sur ce sujet de l’eurodéputé du Syriza, Manolis Glezos, 92 ans, figure emblématique de la Grèce, qui à l’âge de 19 ans pendant l’occupation nazie avait décroché le drapeau nazi du rocher de l’Acropole.

L’Allemagne a à plusieurs reprises refusé de payer cette somme à la Grèce en soutenant que cette affaire n’a pas de base juridique et qu’elle a perdu sa légitimité 70 ans après la fin de la guerre. Lire Et les créanciers fermèrent les yeux


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory