MosaikHub Magazine

La police récupère des « ossements », le test ADN dira si c’est Vladjimir Legagneur

jeudi 29 mars 2018 par Charles Sterlin

Des « ossements, sans le crane » et « un chapeau » ont été récupérés par la police sur un terrain vague, à Sillon, localité de Palema, à Grand-Ravine, ce mercredi 28 mars 2018, a confié au journal le directeur départemental de l’Ouest de la PNH, Berson Soljour.

National -
Ces prélèvements, mis sous scellés par un juge de paix, ont été confiés à la police scientifique en attendant les analyses ADN afin de déterminer s’il s’agit ou non du journaliste Vladjimir Legagneur, a poursuivi le DDO/PNH.
Les enquêteurs vont présenter le chapeau en question à l’épouse du journaliste. « Elle avait dit à la police que son mari portait un chapeau en laissant son domicile », a expliqué Berson Soljour. La police recherche le chauffeur de la motocyclette qui accompagnait le journaliste.
« Le directeur général de la PNH a passé des instructions pour que ce dossier soit pris très au sérieux », a assuré le DDO/PNH. « Il faut attendre le test ADN pour savoir si c’est ou non le cadavre de notre confrère », a confié Jeanty Junior Augustin, photographe, membre du collectif K2D. Il estime que ce pas franchi dans le dossier « montre que les cris des associations et la marche ont eu un impact ».
« La PNH a commencé à faire le travail. Il faut qu’elle continue. Si l’ADN révèle que ce sont les ossements de Vladjimir, ils devront être rendus à la famille pour les funérailles », a indiqué Jeanty Junior Augustin, qui souhaite, dans le cas où l’assassinat serait confirmé, que les poursuites judiciaires soient entamées contre les auteurs.
Le photographe est porté disparu depuis le 14 mars. Sur Radio Caraïbes, des riverains ont indiqué que le photographe avait été battu et décapité.

Roberson Alphonse
Auteur


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie