MosaikHub Magazine

Le projet de réhabilitation du réseau de Péligre-Port-au-Prince touche à sa fin

vendredi 18 janvier 2019 par Charles Sterlin

La société EEE, filiale du Groupe Vinci Energies, de commun accord avec la Chambre franco-haïtienne de commerce et d’industrie, a fait le point, ce mercredi sur l’état d’avancement du projet de liaison et de réhabilitation des lignes à haute tension du réseau électrique Péligre- Port-au-Prince. Ces travaux auxquels les firmes haïtiennes TECINA et ECEM ont pris une part très active sont pratiquement achevés. Les parties prenantes se décernent un réel satisfecit pour un tel accomplissement.

Economie -

C’est un technicien amplement satisfait des travaux réalisés dans le cadre du projet de réhabilitation des lignes à haute tension de Péligre à Port-au-Prince qui a pris la parole au nom de la société EEE. Alain Florian affirme que le projet consistait en la réalisation des travaux de modernisation de la ligne existante de 115 000 volts sur une longueur de 55 km. Le travail concerne à la fois des lignes aériennes et souterraines. Pour l’instant, il ne reste que des détails à finaliser avant la réception définitive des travaux par le maître d’ouvrage.
Tout porte à croire qu’il s’agissait d’un travail assez complexe. Les firmes engagées dans ledit ouvrage ont eu la lourde tâche de remplacer l’ensemble des isolateurs et les câbles, de démonter le tronçon existant de ligne aérienne et de reconstruire 5 kilomètres de liaison de ligne aérienne neuve en double circuit avec 16 nouvelles pylônes. Aussi est-il question de relier Delmas à Lilavois à partir des lignes souterraines en triple circuit. Ce qui explique encore plus la complexité des travaux puisqu’il fallait traverser la rivière Grise. Cette partie traverse la rivière, explique le technicien, à une profondeur de plus de vingt mètres. Elle raccorde les trois des quatre sous-stations de la liaison à savoir : Tabarre, Delmas et nouveau Delmas.
De l’avis des responsables de l’EDH, l’option souterraine est une alternative nécessaire aux futurs besoins de développement du réseau électrique à haute tension en Haïti. C’est pourquoi,une grande partie des travaux a été réalisée par des firmes haïtiennes. Au total, 200 techniciens haïtiens ont travaillé sur ce projet. Ces derniers ont pu bénéficier du transfert de compétences de la firme française « Entreprise d’électricité et d’équipements (EEE) » lors de la réalisation des travaux et du savoir-faire complémentaire.
C’est aussi l’avis du directeur général délégué de l’Entreprise de construction électro-mécanique (ECEM), Vivens Métellus, qui croit que les firmes haïtiennes contractées sont désormais à même de réaliser des travaux de ce genre sans l’expertise d’une firme étrangère.
Financé par la Banque interaméricaine de développement (BID) à hauteur de 25 millions de dollars américains, ce projet de modernisation s’inscrit dans le cadre de l’amélioration du système de transport de l’énergie électrique produite par la centrale de Péligre qui fait partie d’une stratégie mise en place par l’Électricité d’Haïti (EDH) dans l’optique de mettre en œuvre sa politique énergétique nationale.

Jose Flecher
Auteur


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Promouvoir & Vulgariser la Technologie