MosaikHub Magazine

Des députés veulent le maintien de Privert au pouvoir

mardi 3 mai 2016 par Sterlin Charles

Plusieurs députés expriment ouvertement leur appui à une prorogation du mandat du président provisoire Jocelerme Privert. Des membres des blocs Alliance Parlementaire pour Haiti (APH), Groupe des Parlementaires à l’Ecoute du Peuple (GPEP) Groupe des Parlementaires indépendants (GPI), opposés à la formation d’une commission de vérification, sont favorables à un amendement de l’accord du 6 février.

Le députe Jean Robert Bossé (OPL), membre de l’ APH, juge qu’il faut un nouvel acore pour proroger le mandat de M. Privert. Il se déclare favorable à la tenue des électrons en octobre afin que le chef d l’état puisse être investi dans ses fonctions le 7 février 2017.

M. Bossé ne partage pas l’avis de certains de ses collègues qui redoutent une dissolution du Parlement par le chef de l’état.

C’est également l’avis du député Abel Descolines, premier secrétaire de la chambre basse. Il croit que le président Privert ne peut pas dissoudre le Parlement.

Mais le député de Mirebalais accuse les proches du chef de l’état d’avoir brandi la menace du renvoi des députés après la vacance parlementaire de Mai. C’est une manoeuvre déloyale de l’avis de M. Descolines refusant que les députés négocient le couteau sous la gorge.

Il est favorable à une prorogation du mandat de M. Privert mais soutient que le nouvel accord doit tenir compte des paramètres ayant empêché le respect des échéances dans l’accord du 6 février.

Le nouvel accord doit impliquer l’exécutif et le législatif. Le député Bossé souhaite que les partis politiques soient impliqués dans les négociations afin de consacrer la validité de l’accord.

LLM / radio Métropole Haïti


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory