MosaikHub Magazine

Des parlementaires contestent un Premier Ministre de gauche

vendredi 26 février 2016 par Sterlin Charles

Les leaders des blocs parlementaires, proches de l’ex président Martelly, ont exprimé leur opposition à l’accession d’une personnalité de gauche à la Primature. Lors des consultations avec le président Jocelerme Privert les dirigeants du bloc majoritaire à la chambre basse et du bloc minoritaire au Sénat ont clairement indiqué qu’il serait inacceptable qu’une personnalité proche de Fanmi Lavalas soit nommé Premier Ministre.

Le chef de file de la minorité au Sénat, Youri Latortue, assure avoir clairement expliqué au président Privert qu’il faut rechercher le consensus pendant la transition. Il faut un équilibre entre la Présidence et la Primature, insiste l’ex conseiller du président Martelly, jugeant cet équilibre indispensable pour les acteurs devant participer aux prochaines élections.

C’est egalement l’avis de Gary Beaudeau, porte parole du bloc majoritaire, Alliance Parlementaire pour Haïti à la chambre basse. Un seul secteur ne peut avoir le contrôle de l’Exécutif, lance le député de Delmas faisant allusion aux liens du chef de l’état avec le secteur Lavalas.

Si le président Privert désigne une personne qui n’a aucune chance ce serait de la provocation, insiste M. Beaudeau. Le député Beaudeau et le sénateur Latortue plaident pour que des dispositions soient adoptées afin de trouver un consensus entre les blocs dans les deux chambres.

M. Latortue met en garde contre une perte de temps si le Premier Ministre nommé n’est pas ratifié. Il fait remarquer qu’aucun des deux blocs au Sénat ne peut seul ratifier le Premier Ministre.

LLM / radio Métropole Haïti


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory