MosaikHub Magazine

Fanmi Lavalas veut redorer son blason !

mardi 1er mars 2016 par Sterlin Charles

À l’occasion de la commémoration du douzième anniversaire du départ précipité de l’ancien président Jean Bertrand Aristide du pouvoir en 2004, l’organisation politique Fanmi Lavalas a investi une nouvelle fois le macadam. Ils exigeaient du Parlement la ratification de l’énoncé de politique générale du Premier ministre, Fritz Alphonse Jean et la mise en place de la commission de vérification des élections des 9 août et 25 octobre 2015.

Les manifestants qui se sont mis en branle devant les ruines de l’ancienne église St Jean Bosco au boulevard La Saline, ont aussi exigé la « démartélisation de l’administration publique ». Ils ont traversé plusieurs quartiers au Bel-Air, avant de prendre la direction des rues Sans Fil, Borgela, Geffrard, Pavée pour atteindre le Parlement. En l’occasion, ils étaient munis de pancartes et de banderoles sur lesquelles on pouvait lire « 29 février 2004-29 février 20-16 : 12 ans d’exclusion sociale ».

Les contestataires s’en sont également pris à l’oligarchie et à une frange de la communauté internationale. Ils ont imputé le départ de l’ancien président Jean Bertrand Aristide en exil en 2004, à ces deux entités qui, disent-ils, ont contribué à aggraver les conditions socio-économiques des masses défavorisées.

Sur tout le parcours, les protestataires ont scandé des propos hostiles au Parlement. Très menaçants (dans leurs propos), les contestataires ont vertement critiqué certains parlementaires comme Garry Bodeau, Hervé Fourcand et Jean Renel Sénatus qui, soutiennent-ils, ne peuvent parler au nom de la population. Ils ont évoqué le déficit de légitimité qui entache l’élection controversée de ces élus qu’ils appellent des « apatrides ».

Participant à la manifestation, la coordonnatrice de Fanmi Lavalas, Maryse Narcisse, a dressé un bilan négatif de l’administration de l’ancien président de la République, Michel Martelly. Selon ce qu’elle a indiqué, les conditions socio-économiques des membres de la population ne cessent de se détériorer. « La cherté de la vie, née de la dépréciation de la gourde lors des cinq ans de l’équipe « Gnbis Tèt Kale bobis », ne cesse de s’accroître ».

En guise d’exemple, Maryse Narcisse a évoqué les prix des produits de première nécessité qui ne cessent d’augmenter : un petit sac de riz coûtait « 210 gourdes », aujourd’hui sa vente se situe dans la fourchette de « 1 200 à 1 280 gourdes » . Il en a été de même pour beaucoup d’autres produits, affirme-t-elle. Pire, poursuit-elle, aujourd’hui, le taux de chômage bat son plein. Ce qui accentue la paupérisation de la classe moyenne et la dissociation des familles en raison de cette misère « rose ».

La commission de vérification, une nécessité

Quant à la commission de vérification des élections, l’ancienne candidate à la présidentielle de 2015 continue d’exiger la mise en œuvre de cette structure. À son avis, elle est une nécessité. En effet, explique Mme Narcisse, il est inadmissible d’envisager la poursuite des élections des 9 août et 25 octobre 2015 sans que lumière soit faite autour de ce processus compte tenu de nombreux cas de corruptions entourant l’élection d’un ensemble de candidats.

S’il est vrai que Fanmi Lavalas commémore aujourd’hui le douzième anniversaire du départ précipité de leur leader, il convient de souligner que cette structure politique avait raflé tous les postes électifs lors des législatives du 21 mai 2000. À l’issue de ces élections, les contestations s’étaient intensifiées. Qu’il s’agisse de l’opposition et de la communauté internationale. Une opposition qui foulait le macadam à l’initiative du « Groupe 184 », groupe proche du secteur privé d’alors. En réaction, les barons de Fanmi Lavalas avaient claironné, à cor et à cri, que ces compétitions électorales n’étaient pas négociables. « Nou pran l, nou pran l nèt ». La situation allait se corser et conduire au départ d’Aristide du pouvoir.

Reynold Aris

Raris@lenational.ht


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory