MosaikHub Magazine

Le ton monte entre les candidats à la présidence

mardi 8 décembre 2015 par Sterlin Charles

Les deux camps en présence dans le cadre du second tour de la présidentielle commencent à s’affronter à coups d’accusations et d’invectives.

Le candidat à la présidence du parti présidentiel Parti Haïtien Tet Kalé (PHTK), Jovenel Moise, a qualifié hier les organisateurs des manifestations de " ceux qui veulent détruire le pays". Les manifestations sont réalisées par des organisations proches de Lapeh et du G 8.

Entre temps, l’un des proches de Jude Célestin, l’ex sénateur Desras Simon Dieuseul, avait la semaine écoulée, accusé le candidat du PHTK d’être impliqué dans le trafic de la drogue.

L’entrepreneur a rejeté ces accusations faisant valoir que son entreprise agricole ne dispose pas encore d’une piste d’atterrissage. Il souligne toutefois qu’il faudra avoir cette piste afin de réaliser des fumigations pour protéger les plantations.

M. Moise a estimé que ces accusations mensongères sont le résultat du faible niveau de certains acteurs politiques. Ils n’ont pas compris qu’il s’agit d’une ferme de 1 000 hectares qui comporte 45 kilomètres de routes", déplore t-il.

L’entrepreneur a également critiqué les gouvernements antérieurs, qui ne lui avaient pas permis de réaliser son projet.

La crise électorale empêche tout réel débat entre les candidats sur leurs programmes. Une seule personnalité, le coordonateur du bureau d’Haïti au département d’état, Kenneth Merten, a eu le privilège de s’entretenir séparément avec les deux candidats à la présidence.

LLM / radio Métropole Haïti


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory