MosaikHub Magazine

Martelly a laissé officiellement le pourvoir ce 7 février

lundi 8 février 2016 par Sterlin Charles

Le Président Michel Martelly a remis ce dimanche 7 février, au sénateur Jocelerme Privert, l’échappe présidentielle, consacrant ainsi la fin de son mandat de 5 ans.

La cérémonie s’est déroulée lors d’une séance en Assemblée Nationale.

Dans son discours de circonstance le président Michel Martelly a dressé un bilan positif de son passage à la tête de l’état.

Il a rappelé que selon l’article 134- 1 de la loi mère, la durée du mandat présidentiel est de 5 ans, cette période commence et se terminera le 7 février de la cinquième année du mandat peu importe la date d entrée en fonction du président.

« S’il est vrai que mon mandat a démarré le 14 mai 2011, en démocrate convaincu respectueux des lois et la constitution de mon pays, je laisse la magistrature suprême de l’état, pour contribuer au retour à la normalité constitutionnelle », a déclaré le Chef de l‘Etat.

Il a remercié tout ses collaborateurs, la communauté internationale, ainsi que ses ennemis politiques.

Monsieur Martelly a fait remarquer qu’il sera toujours à la disposition du pays.

Il a exprimé ses regrets, le fait que l’élection d’un nouveau président pour le remplacer ne soit pas organisée à temps.

De son coté, dans son discours responsif, le président de l’Assemblée Nationale, Jocelerme Privet a lancé un appel à la trêve.

Il a demandé à tous les acteurs politiques de prendre une pause, afin de permettre l’application de l’accord de sortie de crise.

« Il impose une halte salutaire pour un examen de conscience sur nos responsabilités envers le peuple haïtien, un examen sans concession, ni complaisance », a martelé le sénateur Privert.

Il a rappelé au Président de la République que le choix démocratique fait par le peuple haïtien est irréversible.

Selon lui la démocratie est devenue le ciment de la cohésion nationale, la raison politique qui marque la dignité du peuple.

« Je prends acte de vos déclarations et dresse le constat de la fin de votre mandat ; Je déclare donc qu’à partir de ce moment, il y a un vide présidentiel et un dysfonctionnement du pourvoir exécutif », a indiqué l’élu des Nippes.

Il a fait remarquer que la roue de la république va continuer de tourner en attendant l’installation du président provisoire qui sera élu par l’Assemblée Nationale.

Le président de l’Assemblée Nationale a rappelé aux parlementaires qu’ils sont des parlementaires jusqu’à l’élection de nouveaux députés et de sénateurs par la population.

Notons que 23 sénateurs et 86 députes ont répondu présents à la séance en assemblée nationale pour constater le vide présidentiel laissé par la fin du mandat du chef de l’Etat Michel Martelly.

Selon les termes de l’accord, le Parlement devra élire un Président provisoire avec un mandat d’une durée de 120 jours et confirmer un Premier Ministre de consensus.

La continuation du processus des élections, incluant le second tour, est prévu pour le 24 avril. Le nouveau Président, élu par ce processus, sera installé le 14 mai 2016.

EJ/Radio Métropole Haïti


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory