MosaikHub Magazine

Polémique autour de l’attaque contre le commissariat

lundi 23 mai 2016 par Sterlin Charles

La Polémique relative aux auteurs de l’attaque contre le commissariat des Cayes tend à s’amplifier. L’ex commissaire de police, dirigeant de parti politique et candidat au Sénat, Guy Philippe, a démenti les accusations faisant état de son Implication dans l’attaque. Pour lui, il s’agit d’un complot visant à l’empêcher d remporter les prochaines joutes.

Allié de Jovenel Moise, candidat à la présidence du Parti Haitien Tet Kalé (PHTK), Guy Philippe accuse le chef de l’état et les officiels haïtiens d’avoir tramé un complot afin de l’éliminer. Il se présente comme un commandant et appelle les habitants de la Grand Anse en général et de Pestel en particulier à l’accompagner dans une lutte pour empêcher son arrestation.

D’autres partis alliés du PHTK, dont Repons peyizan et Viktwa rejettent également les accusations contre M. Philippe.

Cependant André Michel de Jistis assure que M. Philippe par ses déclarations a revendiqué l’attaque contre le commissariat. Le juriste soutient que le PHTK doit être exclu de la course électorale parce qu’il est devenu une organisation criminelle et terroriste.

M. Michel exhorte le ministère de la justice et le Conseil Electoral Provisoire (CEP) à adopter des dispositions pour radier le PHTK dont M. Philippe est un allié.

L’attaque contre le commissariat des Cayes avait fait 5 morts dont 4 dans le rang des assaillants.

Hier le président du Sénat, Ronald Lareche, a révélé que le grand corps envisage de former une commission spéciale devant enquêter sur les violences dans la metropole du Sud.

Entre temps les autorités policières ont nommé un nouveau directeur départemental, Marc André Cadostin, dans la région.

LLM / radio Métropole Haïti


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory