MosaikHub Magazine

Santo Domingo condamne l’attaque contre son consulat en Haïti

jeudi 26 février 2015 par Sterlin Charles

Le gouvernement dominicain a protesté, tard dans la nuit du mercredi 25 février 2015, contre l’attaque du siège du consulat dominicain en Haïti par des manifestants qui, au cours de la journée, ont défilé pour protester contre le racisme « présumé » du peuple dominicain, lit-on dans un article paru sur l’agence de presse dominicaine Dariolibre.com.

Dans une conférence de presse convoquée d’urgence, le ministre des Affaires étrangères dominicaine Andrés Navarro a déclaré que son pays ne peut en aucun cas accepter les attaques perpétrées contre le consulat dominicain.

« Un groupe de personnes a non seulement jeté des pierres sur les installations de notre consulat, mais aussi éclaté à l’intérieur de la propriété, et oser saisir le pôle de drapeau dominicain et faire semblant de mutiler et de brûler » at-il ajouté.

Il a précisé que l’agression n’était pas un acte dirigé par le gouvernement haïtien, qui, selon lui donnedes indications claires et responsables pour arrêter la violence contre les intérêts dominicains en Haïti, expliquant que le gouvernement dominicain a fait preuve de prudence et la patience à une telle violence.

Comme pour menacer de représailles, il a averti les autorités haïtiennes que « la patience a une limite », car « nous avons fait preuve dans le monde qui ont fait les plus grands efforts pour maintenir, saine, productive, relation respectueuse avec le gouvernement haïtien », tempête-t-il.

Le chancelier a indiqué que le gouvernement dominicain a appelé l’ambassadeur dominicain à Port-au-Prince en consultation, et a envoyé une note diplomatique de protestation contre la violence d’hier.

Il a expliqué que la République dominicaine a été soumise à une campagne internationale, l’accusant de racisme, contraire à la solidarité manifestée par le gouvernement et le peuple dominicain en Haïti.

Le ministre a déclaré hier que « les actes criminels qui ont eu lieu dans le pays ces derniers jours contre deux ressortissants haïtiens retrouvés assassinés, outre le vol à la résidence de l’ambassadeur haïtien Fritz Cinéas, sont des faits isolés à laquelle les autorités dominicaines donnent réponse retentissante immédiatement ».

En marge de la marche contre la montée de l’anti-haitїanisme en République dominicaine, des individus ont violé les locaux du consulat dominicain à Pétion-Ville et s’en sont pris au drapeau dominicain. Le comportement de ce groupe d’individus est comme une réponse donnée aux ultranationalistes dominicains qui récemment ont piétiné et brûlé le drapeau haïtien – une posture regrettable qui, très vite a été condamnée par les autorités haïtiennes.

Notons qu’en dépit des actes de violence en cascade contre les ressortissants haïtiens en République Dominicaine, le gouvernement haïtien, même par hasard, n’a jamais fait une déclaration aussi menaçante que vient de le faire le chancelier dominicain.

MJ/Radio Métropole Haïti


Accueil | Contact | Plan du site | |

Creative Commons License

Kalfoulwa Directory